since 05 February 2011 :
View(s): 649 (9 ULiège)
Download(s): 7086 (75 ULiège)
print        
J.J. Lefebvre

Les gisements stratiformes en roche sédimentaire d'Europe centrale (Kupferschiefer) et de la ceinture cuprifère du Zaïre et de Zambie

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

On a voulu, en comparant les minéralisations cuprifères stratiformes d'Europe et d'Afrique centrale, juger si l'on pouvait justifier l'existence d'une catégorie bien définie de gisements à géométrie, environnement et métallogénèse homogènes.

La conclusion à laquelle on parvient, à l'examen des minéralisations multiples et variées d'Afrique centrale, est que la situation est beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. On peut, dans une première approximation, distinguer en fait plusieurs familles de gisements sur la base de leur géométrie et de leur situation au sein des grands cycles sédimentaires du Katangien.

Tout à la base du Katangien, on observe des gisements subconcordants en roches rouges, riches en hématite, associés à d'importantes altérations hydrothermales et probablement en liaison avec des failles verticales affectant le soubassement (Type Kinsenda). Plus haut dans la lithostratigraphie, vers le sommet des cycles correspondant au comblement des bassins, on reconnaît des minéralisations eustratiformes, en milieu réducteur (Type Kupferschiefer), sans altérations hydrothermales apparentes. En général, plus haut dans la succession lithologique, on identifie enfin des minéralisations à caractère filonien et chimisme plus complexe, liées aux phases orogéniques clôturant le cycle katangien.

Dans le détail, cette classification des gisements est rendue plus difficile encore par l'existence de minéralisations à caractère intermédiaire (Type Kamoto), par la superposition dans un même gisement de différents types de minéralisations et, comme certaines minéralisations sont liées aux rythmes sédimentaires, par la complexité de ces derniers. On peut donc parler d'un groupe de gisements liés dans l'ensemble à un environnement tectono-sédimentaire particulier et caractéristique, mais se différenciant entre eux en fonction de l'évolution dans le temps du bassin sédimentaire.

Abstract

Comparing the stratiform copper mineralization of Europe and Central Africa, the aim of this paper was to evaluate the possibility of defining a homogeneous category of deposits in sedimentary rocks, based on the geometry, the environment and the ore genesis.

Examination of the numerous and variable deposits of Central Africa indicated a more complex situation. In a first approximation, it is in fact possible to discriminate several types of deposits based on their geometry and their location in the main sedimentary cycles of the Katangan.

At the bottom of the Katangan, subconcordant deposits are found in hematite-rich red-beds, associated with intense alteration and probably related to a system of vertical faulting in the Basement (Kinsenda Type). Higher in the lithostratigraphy, eustratiform mineralization has been precipitated in reducing environmental conditions (Kupferschiefer Type). This type of deposit is located at the top of sedimentary cycles which correspond to the final stages of basin filling. Apparently, this type of mineralization shows no association with hydrothermal alteration. Commonly higher in the lithological succession, vein-related mineralization is observed with a mineral content characterized by a more complex chemistry. This mineralization is related to the orogenic phases at the end of the Katangan.

Intermediate types of mineralization (Kamoto Type), superimposition of different types of ore in the same deposit, and the relationship of certain ore types to the sedimentary cycles which show to be complex in their succession, make this ore classification even more complicated.

In conclusion, it is possible to consider a group of deposits, all related to a specific type of tectonic-sedimentary cycle, but differing from each other as a function of the time-related evolution of the sedimentary basin.

To cite this article

J.J. Lefebvre, «Les gisements stratiformes en roche sédimentaire d'Europe centrale (Kupferschiefer) et de la ceinture cuprifère du Zaïre et de Zambie», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 112 (1989), Fascicule 1, 121-135 URL : https://popups.uliege.be:443/0037-9395/index.php?id=800.

About: J.J. Lefebvre

Phillips Barratt Kaiser Engineering Ltd., 2150 West Broadway, Vancouver, B.C. V6K 4L9, Canada.