BASE BASE -  Volume 7 (2003)  Numéro 2 

Description et modélisation de la croissance et du développement du pommier (Malus x domestica Borkh.) II. Caractéristiques et distribution spatiale et temporelle des sites de floraison

Viviane Planchon
Section Biométrie, Gestion des Données et Agrométéorologie. Centre de Recherches agronomiques de Gembloux. Ministère de la Région wallonne. Rue de Liroux, 9. B–5030 Gembloux (Belgique). E-mail : planchon@cra.wallonie.be
Jean-Jacques Claustriaux
Unité de Statistique et Informatique. Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux. Passage des Déportés, 2. B–5030 Gembloux (Belgique).
Jacques Crabbé
Professeur honoraire. Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux. Passage des Déportés, 2. B–5030 Gembloux (Belgique)
Editor's Notes :

Reçu le 26 septembre 2002, accepté le 4 février 2003

Résumé

De jeunes pommiers croissant librement des variétés Cox’s Orange Pippin et Jonagold ont été suivis pendant cinq ans et leurs sites de floraison relevés en utilisant une codification des unités de croissance permettant leur localisation précise dans l’espace et dans le temps. Deux phases sont décrites. La première, correspondant à l’édification des axes majeurs de la charpente, est caractérisée par un strict régime d’alternance au niveau des bourgeons terminaux des rameaux de deuxième ordre et même de troisième ordre. L’allongement important et prolongé des pousses n’y empêche pas le passage à floraison. La deuxième phase s’installe, d’abord sur les ramifications d’ordre trois et plus, puis sur les axes d’ordre deux eux-mêmes.Cette phase consiste en la répétition de la floraison sur des pousses majoritairement courtes (bourse sur bourse). Les deux variétés étudiées se distinguent par le mode majeur de ramifica- tion des branches et ses conséquences sur la floraison. Cox’s Orange Pippin développe surtout ses branches par de multiples sympodes sur floraison terminale, avec maintien d’un potentiel de floraison élevé. Jonagold, par contre, se développe davantage par des rameaux axillaires et, en absence de relance de la vigueur, maintient le régime d’alternance jusqu’à voir baisser son taux de floraison. La méthode d’analyse utilisée permet donc de caractériser les comportements variétaux et de prévoir les traitements à leur appliquer.

Mots-clés : alternance, floraison, modélisation, pommier

Abstract

Description and modelisation of growth and development of apple tree (Malus x domestica Borkh.). II. Characteristics and space and temporal distribution of sites of flowering

Young growing apple trees, cvs. Cox’s Orange Pippin and Jonagold, have been observed during five years and their flowering sites were recorded. By using a previously established codification, the precise location in space and time of the flowering shoots was made possible. Two phases are described during the development of the tree. During the building of the frame (trunk and two first tiers of branches), a first phase is characterized by a strict alternate bearing regime in the terminal buds of the successive shoots of second and third order. Their eventually marked and prolonged elongation does not hinder their floral initiation, in spite of its late starting. A second phase beginning in third order shoots and later displays repeated flowering on mainly short shoots (“bourse on bourse”), while growth is slackening under joint influence of increase in number of functional apices and fruit load. Both studied varieties behave differently in their way of branching and in its consequences on flowering. Cox's Orange Pippin spreads its branches by numerous sympods upon terminal flowering: two to three bourse shoots sprout from one inflorescence, with an earlier transition to repeated flowering and maintained vigour. On the contrary, Jonagold extends its branches mainly through axillary shoots and, without renewal pruning to sustain vigour, alternate bearing continues until the flowering rate decreases. The exposed method allows thus to characterize varietal behaviors and to predict how to manage them.

Keywords : alternate bearing, apple tree, flowering, modelisation

To cite this article

Viviane Planchon, Jean-Jacques Claustriaux & Jacques Crabbé, «Description et modélisation de la croissance et du développement du pommier (Malus x domestica Borkh.) II. Caractéristiques et distribution spatiale et temporelle des sites de floraison», BASE [En ligne], Volume 7 (2003), Numéro 2, 99-110 URL : https://popups.uliege.be:443/1780-4507/index.php?id=14424.