since 05 February 2011 :
View(s): 708 (2 ULiège)
Download(s): 396 (0 ULiège)
print        
Éric Trémault

L’absoluité de la sensation : pour une critique jamesienne de la notion de « structure » chez Kurt Koffka et Maurice Merleau-Ponty

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Je m’oppose ici à la théorie « structurale » de la sensation développée par Kurt Koffka dans les années 1920, et reprise notamment par Merleau-Ponty, qui en fait le centre théorique des analyses de la psychologie de la forme. Je commence donc par examiner cette théorie et les faits sur lesquels elle repose, en montrant notamment, à l’aide de la méréologie husserlienne, qu’ils ne peuvent paraître corroborer une théorie structurale de la sensation que si l’on confond « abstraire » et « séparer réellement » une qualité de son contexte. Il s’agit par là plus largement de montrer l’impossibilité, en fait comme en droit, de toute philosophie de la perception qui chercherait à réduire les sensations ou « qualia » à des prédicats relationnels. Je convoque alors William James à l’appui de ces conclusions, en rappelant qu’il avait déjà montré contre les théories néo-hégéliennes de son époque l’illégitimité de leur prétention à se réclamer de faits psychologiques similaires, et qu’il avait soutenu contre eux une théorie de la connaissance par accointance et de l’absoluité ontologique des qualités sensorielles que je cherche à reprendre à mon compte.


1Table des matières

2I. La notion de « structure » d’un point de vue empirique

3II. La notion de « structure » d’un point de vue théorique

4III. Objections classiques à l’encontre des « structures » comprises comme réseaux de « relations internes directement constitutives »

5     1. L’inauthenticité des « relations » structurales

6     2. Nécessité d’un fondement absolu pour les structures

7     3. Réfutation empirique

8     4. Transposabilité des structures

9     5. Abstraction et séparation réelle

10          a. Le débat entre James et Stumpf

11          b. Formalisation de l’argument par Husserl

12IV. Conclusion : pour une conception naturaliste des structures manifestes comme externes à leurs termes

To cite this article

Éric Trémault, «L’absoluité de la sensation : pour une critique jamesienne de la notion de « structure » chez Kurt Koffka et Maurice Merleau-Ponty», Bulletin d'Analyse Phénoménologique [En ligne], Volume 9 (2013), Numéro 2, URL : https://popups.uliege.be:443/1782-2041/index.php?id=590.

About: Éric Trémault

Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Call for papers

Permanent call-for-papers

More info