Tropicultura

0771-3312 2295-8010

 

since 10 March 2019 :
View(s): 14 (0 ULiège)
Download(s): 0 (0 ULiège)
print        
M. Lafontaine & A. Olivier

Intérêt des collectivités pour l’implantation d’arbres nourriciers dans les parcs urbains : le cas de Villa El Salvador, au Pérou

Article
Open Access

Attached document(s)

Version PDF originale

Résumé

Une étude a été réalisée à Villa El Salvador, au Pérou, afin d’évaluer l’intérêt de membres des collectivités locales pour l’implantation d’arbres nourriciers au sein de parcs publics de quartier. Des discussions de groupe et des entretiens semi-dirigés avec des représentants communautaires ont permis de dégager leurs perceptions concernant les rôles que pourraient jouer ces arbres, les modes de gestion les plus appropriés pour leur mise en place et leur entretien, ainsi que les modes de distribution devant être privilégiés pour leurs produits. Des analyses basées sur les méthodes M.O.F.F (Menaces, Opportunités, Forces, Faiblesses ) et P.H.A. (Processus de Hiérarchisation Analytique ) ont par ailleurs permis d’identifier divers facteurs contraignants ou facilitateurs qui pourraient avoir une influence sur le succès à long terme d’une telle stratégie productive. Les résultats montrent que la perspective de récolter des produits comestibles destinés à la consommation familiale, aux programmes d’aide alimentaire de quartier ou à la vente motiverait les résidents à prendre part aux activités liées à l’implantation et à l’entretien d’arbres nourriciers. Pour être couronnée de succès, l’implantation d’arbres nourriciers au sein des parcs publics doit toutefois s’inscrire dans les politiques de quartier développées par la population locale et soigneusement anticiper les sources possibles de conflits.

Abstract

Interest of Communities for the Plantation of Food-producing Trees in Urban Parks: theCase of Villa El Salvador, Peru.

A study was conducted in Villa El Salvador, Peru, in order to evaluate the interest of local community members in establishing food trees within neighbourhood public green areas. Focus groups and semi-directed interviews conducted with the community actors allowed to identify their perceptions regarding the role these trees could play, the most appropriate management methods for their establishment and maintenance, as well as the best ways of allocating their products. SWOT ( Strength - Weaknesses – Opportunities- Threats) and AHP (Analytical Hierarchisation Process) analyses permitted to identify the most important favourable and restrictive factors affecting the long-term success of this production strategy. Results show that the possibility of harvesting edible products for family consumption, neighbourhood food aid programs or sale would motivate the inhabitants to contribute to the activities related to the establishment and maintenance of food trees. However, in order to be successful, the implementation of food trees within public green areas has to be in line with neighbourhood policies developed by the local population and to carefully anticipate possible sources of conflicts.

Index by keyword : Food aid, Food trees, Restrictive factors, Urban communities, Urban forestry, Peru, Forestry

To cite this article

M. Lafontaine & A. Olivier, «Intérêt des collectivités pour l’implantation d’arbres nourriciers dans les parcs urbains : le cas de Villa El Salvador, au Pérou», Tropicultura [En ligne], Volume 35 (2017), Numéro 1, 39-50 URL : https://popups.uliege.be:443/2295-8010/index.php?id=1147.