Tropicultura

0771-3312 2295-8010

 

depuis le 10 mars 2019 :
Visualisation(s): 920 (4 ULiège)
Téléchargement(s): 2728 (14 ULiège)
print
print
P.V. Houndonougbo, J. Bindelle, C.A.A.M. Chrysostome, H. Hammami & N. Gengler

Characteristics of Guinea Fowl Breeding in West Africa: A Review

Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

Elevage de la pintade en Afrique de l’Ouest: une synthèse bibliographique.

L’élevage de la pintade locale en Afrique subsaharienne se pratique généralement selon un système d’élevage familial. Dans ce système, les animaux sont en divagation stricte ou en semi-liberté et se nourrissent de grains de céréales, de végétaux, de termites non toxiques et de restes de cuisine trouvés dans la nature ou occasionnellement servis par les éleveurs. Plusieurs groupes à nuances spéciales appelés variétés sont rencontrés et sont caractérisés par une faible croissance, une forte mortalité des jeunes et un instinct sauvage. Semblables par leur forme, ces variétés diffèrent fortement par la couleur de leur plumage. En ce qui concerne les caractéristiques morphologiques et les performances de croissance, des différences ont été signalées par certains auteurs, mais méritent des recherches approfondies et soutenues pour mettre en évidence les dissemblances entre les variétés élevées. Des efforts de recherche ont été consentis dans le domaine de l’alimentation et ont permis d’avoir une idée sur les besoins nutritionnels de la pintade locale. Sur le plan de l’amélioration génétique, peu de travaux ont été effectués comparativement au poulet. Mais d’ores et déjà, des gènes récessifs et dominants de même que des différences génotypiques ont été soulignées entre les variétés. Sur le plan pathologique, bien que résistante à certaines maladies aviaires, les pintades locales restent sensibles à d’autres maladies très peu maîtrisées qui nécessitent des études plus approfondies.

Abstract

Guinea fowl production in sub-Saharan Africa (SSA) is generally practiced under family and traditional rearing systems mainly for consumption and income generation, but this species plays also a major socio-cultural role in specific ceremonies. Birds are kept in free range or in confinement with outdoor access and fed on grain cereals, vegetables, edible termites and kitchen residues found in nature or occasionally supplied by the farmers. Several Guinea fowl varieties are observed and all are characterized by slow growth, high mortality of young animals and a relatively wild instinct. Although this avian species is resistant to some poultry diseases (Newcastle disease, Marek disease, Gumboro disease, …), local guinea fowl are very sensitive to other poorly controlled diseases that require further study. These varieties differ greatly by their feather color, their morphological characteristics and growth performance, but further thorough and sustained research is needed to quantify these differences. Several researches established the nutritional requirements of local Guinea fowl but in terms of breeding, little works were done compared to chicken. Some recessive and dominant genes as well as genotypic differences were highlighted between varieties.

Index by keyword : Local Guinea fowl, Variety, Characteristics, Genetics, Breeding, Benin, Animal production

Pour citer cet article

P.V. Houndonougbo, J. Bindelle, C.A.A.M. Chrysostome, H. Hammami & N. Gengler, «Characteristics of Guinea Fowl Breeding in West Africa: A Review», Tropicultura [En ligne], Volume 35 (2017), Numéro 3, 222-230 URL : https://popups.uliege.be/2295-8010/index.php?id=1283.