Tropicultura

0771-3312 2295-8010

 

since 10 March 2019 :
View(s): 272 (0 ULiège)
Download(s): 11 (0 ULiège)
print
print
G.I.D. Krouba, A.A. Ouattara, A.C.A. Kouakou, A.R.I. Adopo, P. Fauret, B. Coulibaly, D. Kaba, Y.J.J. Koffi, P.J. Assi Kaudjhis & F. Courtin

Dynamiques de peuplement et modifications paysagères dans la zone rurale sud de la ville de Bonon en 2000 et 2015 (région de la Marahoué, Côte d’Ivoire)

(Volume 36 (2018) — Numéro 2)
Article
Open Access

Attached document(s)

original pdf file

Résumé

Estimée à 15 millions d’hectares au début du XXe siècle, la surface des forêts denses en Côte d’Ivoire est évaluée à 2,7 millions d’hectares à la fin du même siècle. Une forte pression anthropique a conduit à la réduction de leurs superficies. C’est le cas dans la zone de Bonon, une sous-préfecture située dans la région de la Marahoué et où les cultures de rente se sont fortement implantées dès le début des années 1970. Des données de terrain récoltées en 2000 sur le peuplement et le paysage ont été comparées à celles de 2015 afin de mettre en évidence les transformations environnementales. Plus précisément, les changements survenus en termes de densité de population, d’organisation spatiale du territoire et d’emprise rurale ont été décrits. Des évolutions importantes sont survenues en l’espace de 15 ans. La densité de population rurale est ainsi passée de 75 habitants/km² en 2000 à 134 habitants/km² en 2015. Cette augmentation des densités de population humaine, malgré la crise socio-politique survenue en 2002 et 2011, a profondément modifié le paysage dans cette zone de Côte d’Ivoire. L’analyse de l’emprise rurale montre une augmentation considérable des superficies cultivées. Les surfaces agricoles sont passées de 3818 hectares en 2000 à 5250 hectares en 2015, soit une augmentation de 31% en 15 ans. La forêt originelle a quasiment disparu.

Abstract

Dynamics of Settlement and Landscape Modifications in the Southern Rural Area of the Bonon City (Marahoué Region, Côte d'Ivoire).

Estimated at 15 million of hectares at the beginning of the 20th century, the surface of dense forests in Ivory Coast was estimated at 2.7 million hectares at the end of the same century. Strong anthropic pressure led to a reduction of forest surface in this country. This is the case in the Bonon area, a sub-prefecture in Marahoué region, where cash crops were developed in the early 1970s. Field data collected in 2000 on settlement and landscape were compared with those from 2015. Changes in population density, spatial organization of the territory and rural communications were described. Within 15 years, the rural population density has increased from 75 inhabitants / km² in 2000 to 134 inhabitants / km² in 2015. This increase in human population densities, despite the socio-political crisis from 2002 to 2011, has profoundly changed the landscape in this area. The analysis of the landscape shows a considerable increase in cultivation surface. Agricultural surface have risen from 3818 hectares in 2000 to 5250 hectares in 2015, so an increase of 31% over 15 years. The original forest has almost disappeared.

Index by keyword : Dynamic of settlement, Agriculture, Landscape, Remote sensing, Bonon, Côte d'Ivoire, Socio-economics

To cite this article

G.I.D. Krouba, A.A. Ouattara, A.C.A. Kouakou, A.R.I. Adopo, P. Fauret, B. Coulibaly, D. Kaba, Y.J.J. Koffi, P.J. Assi Kaudjhis & F. Courtin, «Dynamiques de peuplement et modifications paysagères dans la zone rurale sud de la ville de Bonon en 2000 et 2015 (région de la Marahoué, Côte d’Ivoire)», Tropicultura [En ligne], Volume 36 (2018), Numéro 2, 271-280 URL : https://popups.uliege.be/2295-8010/index.php?id=820.