Tropicultura

0771-3312 2295-8010

 

Présentation

Tropicultura est une revue multidisciplinaire qui publie des articles originaux, des notes de recherche et de synthèse, des résumés de livres et de thèses, des annonces ainsi que des comptes rendus de films et de supports audiovisuels concernant tous les domaines liés au développement rural et à la gestion durable de l'environnement outre‐mer.

Depuis janvier 2020, Tropicultura est éditée par les Presses agronomiques de Gembloux (membres de la CARE Presses universitaires de Liège).

Tropicultura remplit le rôle joué avant 1963 par le Bulletin agricole du Congo belge et du Ruanda‐Urundi. Le premier volume de Tropicultura a été publié en 1983 sur support papier (ISSN 0771‐3312). Une version électronique a pris le relais depuis 2013 (eISSN 2295‐8010).

Domaines scientifiques

Tropicultura publie les articles liés au développement rural et à la gestion durable de l'environnement dans les pays chauds : productions végétales et animales, sciences vétérinaires, sciences forestières, sciences du sol et de la terre, génie rural, sciences de l'environnement, pêches et pisciculture, bio‐industries, agroalimentaire, sociologie et économie.

Soutien

Tropicultura est éditée avec le soutien financier de la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Gand depuis 2013 (https://www.ugent.be/di/en), de l’Université de Liège depuis 2017 (https://www.gembloux.uliege.be) et depuis sa création.

Tropicultura a été soutenue également par la Coopération belge jusqu’à 2012 ( https://diplomatie.belgium.be/fr/politique/cooperation_au_developpement), par un don de BEDIM (Bureau for Exchange and Distribution of Information on MiniLivestock) géré par l’ONG ADG, par l'Ecole Régionale postuniversitaire d'Aménagement et de Gestion intégré des Forêts et Territoires Tropicaux (ERAIFT : www.eraift-rdc.org) et par la de la région Bruxelles Capitale (be.brussels.be)jusqu'en 2019.

Tropicultura et le CAMES

Les publications dans Tropicultura sont reconnues par le Conseil africain et malgache pour l'enseignement Supérieur pour la promotion et l'avancement des enseignants ‐ chercheurs (CAMES : www.lecames.org).

Régularité

Tropicultura est édité trimestriellement en mars, juin, septembre et décembre. Les articles antérieurs à 2017 sont accessibles à l'adresse : http://www.tropicultura.org/eng/content/.

Publication en Open Access

Tous les articles de Tropicultura depuis sa création en 1983 sont publiés avec accès libre. Le texte intégral et les résumés sont gratuits. Les articles sont diffusés sous la licence Creative Commons (CC BY‐NC 4.0 ‐ http://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/deed.fr). L’auteur conserve ses droits et peut auto-archiver publiquement son article (voie verte) dans la version post-print éditeur.

Indexation dans les principales bases de données

Tropicultura est indexé dans les bases de données SCOPUS, AGRICOLA, AGRIS, CABI, SESAME et DOAJ.

Diffusion de Tropicultura

Tropicultura a été publié en version imprimée de 1983 à 2012. La version papier était tirée à 2.650 exemplaires et diffusée dans 110 pays différents).

Tous les articles, depuis le premier fascicule, sont accessibles en texte intégral sur le site web (http://www.tropicultura.org/content/) et sur le DOAJ (https://doaj.org/toc/0771-3312).

En 2014, Google analytics a comptabilisé 8.648 visites en provenance de 141 pays et régions. Le nombre de téléchargement de la revue Tropicultura était de 2.173 téléchargements en provenance de 101 pays en 2014.

Tropicultura est également accessible sur les sites EBSCO et Bielefeld (http://www.base-search.net/Search/Results?lookfor=dccoll%3Aftdoaj*+tropicultura.org&refid=dclink) et via google scholar (https://scholar.google.be/scholar?q=Tropicultura).

Déclaration sur l'éthique et les malversations

La revue

Le comité de rédaction de Tropicultura s'engage à fournir tous les renseignements nécessaires aux auteurs ou aux réviseurs scientifiques concernant la rédaction, l'évaluation et l'édition des articles.

Il reste autonome par rapport à sa politique éditoriale afin d'éviter tout type de conflit d'intérêt qu'il soit scientifique ou financier.

Il s'engage à et accepte d'améliorer la qualité scientifique de la revue pour assurer la publication de résultats de recherches et d'information liées au développement rural et à la gestion durable de l'environnement dans les pays chauds.

Qualité académique des publications

La revue Tropicultura s'assure de la qualité académique de ses publications.

Elle bénéficie du patronage scientifique de l'Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer de Belgique (ARSOM : www.kaowarsom.be).

Tropicultura a signé une convention avec l'Ecole Régionale postuniversitaire d'Aménagement et de Gestion intégré des Forêts et Territoires Tropicaux (ERAIFT : www.eraift-rdc.org).

Les articles publiés dans Tropicultura sont reconnus par le Conseil africain et malgache pour l'enseignement Supérieur pour la promotion et l'avancement des enseignants ‐ chercheurs (CAMES : www.lecames.org).

Le comité de lecture se compose des membres de différentes institutions belges et internationales.

Pour les auteurs

L'auteur principal est l'auteur correspondant. Afin d'éviter de recevoir des réclamations de certains coauteurs dont l'avis n'aurait pas été sollicité au moment de la soumission d'un manuscrit à la rédaction, chaque co-auteur reçoit une copie de l'accusé de réception. Seuls les coauteurs ayant manifesté à la revue leur désaccord par écrit n'apparaîtront pas dans la version finale de l'article publiée dans Tropicultura.

Lors de la soumission de l'article, l'auteur et les coauteurs attestent de leur participation à la réalisation des essais, à l'interprétation des résultats ou à la rédaction du manuscrit.

Les manuscrits doivent être inédits et ne doivent pas avoir été soumis pour publication simultanément à une autre revue scientifique.

Les instructions aux auteurs sont disponibles sur le site internet de la revue et sont mises à jour en cas de nécessité.

Le comité de rédaction évalue la qualité, la pertinence du manuscrit et le plagiat avant de désigner des réviseurs scientifiques.

Le comité de rédaction se réserve le droit de refuser tout article non conforme aux prescriptions de la revue.

Le secrétariat de rédaction peut conseiller les auteurs pour l'amélioration de leur manuscrit. Il peut mettre également en contact les réviseurs scientifiques, qui le souhaitent, avec les auteurs dont ils évaluent le manuscrit.

Les raisons du refus ou de la demande de modifications d'un article sont adressées à l'auteur correspondant.

Les auteurs doivent proposer trois réviseurs scientifiques de renommée internationale, lors de la soumission.

Le choix d'un ou plusieurs réviseurs scientifiques reste la responsabilité du comité de rédaction.

Falsification des données et fraudes

La revue Tropicultura se réserve le droit de se renseigner sur les malversations éventuelles des auteurs. Il peut se renseigner auprès des chefs de projets ou de directeurs de thèses de doctorat pour savoir si la méthodologie utilisée lors des essais est correcte et si les résultats soumis dans le manuscrit sont pertinents.

S'il s'avère que l'auteur a falsifié ou fourni des données biaisées, Tropicultura ne publiera plus ses articles même s'il est coauteur. La revue demandera à l'auteur la raison de sa tentative de fraude et se réserve le droit de le poursuivre en justice.

Si un article, contenant des données biaisées ou des erreurs, a été publié un erratum sera publié dans un des numéros suivants pour en informer les réviseurs scientifiques.

Pour les réviseurs scientifiques

Le comité de lecture de Tropicultura est composé de réviseurs scientifiques bénévoles appartenant à la communauté scientifique internationale, spécialisés dans tous les domaines concernant le développement rural et la gestion durable de l'environnement dans les pays d'outre‐mer.

Les réviseurs scientifiques signent une charte précisant leurs engagements par rapport à l'évaluation des manuscrits de Tropicultura qui leur sont soumis. Ils sont invités à contribuer à donner des conseils utiles et à relire la version modifiée si nécessaire.

Les auteurs restent anonymes aux réviseurs scientifiques afin d'éviter tout conflit d'intérêt.

Conflit d'intérêt

La revue Tropicultura se réserve le droit d'exiger des auteurs qu'ils signalent les sponsors de leurs recherches afin d'éviter un conflit d'intérêt sur la source de financement ou sur l'affiliation de l'auteur.

Le comité de rédaction s'assure de ne pas envoyer, en évaluation, les articles aux réviseurs scientifiques ayant participé à la rédaction de l'article ou financé les travaux de recherche.

Les auteurs peuvent mentionner ces organismes dans les remerciements.

Critiques, plaintes et compliments

Le comité de rédaction prend en considération les critiques et les plaintes qu'il reçoit.

Si des auteurs jugent que les décisions prises par les réviseurs scientifiques sont injustifiées, ils ont le droit de s'adresser à l'organe d'arbitrage institué par la revue qui statue en dernier ressort concernant leur plainte (voir arbitrage).

Le comité de rédaction accepte les suggestions des réviseurs scientifiques ou celles de tiers pour améliorer la qualité de Tropicultura.

Confidentialité

Afin d'assurer la confidentialité, les auteurs restent anonymes pour les réviseurs scientifiques.

Les réviseurs scientifiques restent également anonymes pour les auteurs.

La revue Tropicultura ne peut fournir les informations de sa base de données à moins que les concernés ne soient d'accord.

Arbitrage

Le comité de rédaction, présidé par le rédacteur en chef, règle les éventuels conflits entre les lecteurs, les auteurs et la revue.