depuis le 29 octobre 2018 :
Visualisation(s): 39 (3 ULiège)
Téléchargement(s): 0 (0 ULiège)
print        
Christine LORS, Denis DAMIDOT, Laurent PETIT & Nhu Cuong TRAN

R-016 IMPACT DE LA PRESSION SUR UNE MICRO-FISSURE BIOCICATRISÉE

Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

Les ouvrages en béton peuvent subir des contraintes conduisant à la formation de micro-fissures qu’il convient de colmater pour maîtriser la durabilité. Face aux méthodes de traitement actuelles, souvent difficiles à mettre en œuvre et d’une efficacité limitée à long terme, la biocicatrisation induite par la précipitation de carbonate de calcium biogénéré, présente une méthode prometteuse pour la réparation de micro-fissures ayant une ouverture pouvant atteindre 450 µm. Ce système de réparation repose sur la capacité de suspensions bactériennes spécifiques à générer du carbonate de calcium associé au biofilm au sein de la micro-fissure et à la surface du béton. Une des applications potentielles de la biocicatrisation est la maintenance des enceintes nucléaires. Ces dernières sont soumises tous les 10 ans à une mise sous pression (de l’ordre de 500 kPa), afin d’évaluer leur étanchéité. L’objectif de cette étude est de déterminer si le colmatage de micro-fissures induit par la biocicatrisation persiste après une mise sous pression comparable à celle d’un essai décennal. Dans un premier temps, des mortiers ont été biocicatrisés avec un protocole optimisé, afin de réduire d’environ 70% l’ouverture apparente des micro-fissures. Ces micro-fissures ont ensuite été soumises à un cycle de pression avec un palier de plusieurs heures à 450 kPa en utilisant un perméamètre de type CEMBURO. Les résultats obtenus montrent que le cycle de pression appliqué ne modifie quasiment pas l’ouverture apparente des micro-fissures, démontrant ainsi que le composite formé par le carbonate de calcium biogénéré et le biofilm n’est pas altéré par un flux d’air ayant une pression de 450 kPa.

Index de mots-clés : réparation, biocicatrisation, pression, fissure, bactérie, mortier

Pour citer cet article

Christine LORS, Denis DAMIDOT, Laurent PETIT & Nhu Cuong TRAN, «R-016 IMPACT DE LA PRESSION SUR UNE MICRO-FISSURE BIOCICATRISÉE», NoMaD 2018 [En ligne], Actes du colloque, URL : https://popups.uliege.be:443/NoMaD2018/index.php?id=170.

A propos de : Christine LORS

IMT Lille Douai, Université de Lille, EA 4515 - LGCgE – Laboratoire de Génie Civil et Géo-environnement, département Génie Civil & Environnemental, 941 rue Charles-Bourseul, 59508 Douai, France

A propos de : Denis DAMIDOT

IMT Lille Douai, Université de Lille, EA 4515 - LGCgE – Laboratoire de Génie Civil et Géo-environnement, département Génie Civil & Environnemental, 941 rue Charles-Bourseul, 59508 Douai, France

A propos de : Laurent PETIT

EDF R&D, Materials and Mechanics Components Department, Moret sur Loing, France

A propos de : Nhu Cuong TRAN

EDF R&D, Materials and Mechanics Components Department, Moret sur Loing, France