depuis le 29 octobre 2018 :
Visualisation(s): 55 (2 ULiège)
Téléchargement(s): 20 (0 ULiège)
print        
Tahar TIOUA, Mourad BEHIM & Tahar ALI-BOUCETTA

R-068 RETRAIT ET FISSURATION AU JEUNE ÂGE DE BÉTON AUTOPLAÇANT RENFORCÉS DES FIBRES DE PALMIER DATTIER EN ENVIRONNEMENT SAHARIEN CHAUD ET SEC

Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

Les bétons autoplaçants (BAP) sont des matériaux relativement nouveaux, mais sont exposés au même titre que les bétons vibrés aux risques de retrait au jeune age et à la fissuration précoce qui accompagnent généralement la prise et le durcissement des bétons cimentaires, en environnement chaud et sec (cas du Sahara en Algérie) en particulier. L'idée d'introduire les fibres dans les bétons n'est pas nouvelle même dans les bétons autoplaçants, Cependant l'originalité de ce travail consiste au renfort des BAP par des fibres végétales, constituées par les déchets de palmier dattier. En effet les fibres de palmier dattier appelées localement (Life) ont beaucoup d'avantages en comparaison avec les fibres synthétiques de polypropylène par exemple. Ces avantages sont: leur origine naturelle et par conséquent renouvelables, biodégradables, sous produits local et nécessitant peu d'ènergie pour leur transformation. Les fibres de palmier dattier ont des caractéristiques mécaniques intéressantes, leur résistance en traction et leur module d'élasticité sont respectivement de l'ordre de 300 MPa et 3,5 GPa.C'est à partir de ces caractéristiques que l'idée d'utiliser la fibre de palmier comme renfort dans les BAP pour apporter une amélioration par rapport au problème de retrait au jeune age et à la fissuration précoce qui constituent deux éléments préjudiciables compromettant la durabilité du béton. A cet effet  cinq formulations de BAP ont été utilisées avec des dosages en fibres variables de 0 - 0,1 et 0,2 (%) et deux longueurs de 1 à 2 (cm). Les mesures de retrait ont été réalisés dés la mise en place du béton en reliant la partie libre des éprouvettes prismatiques à un capteur de déformation avec enregistrement automatique jusqu'à 24 heures. Alors que l'estimation de la fissuration a été réalisée par des mesures des longueurs et largeurs des fissures sur les  éprouvettes (sous forme de petites dalles non armées).

Les résultats obtenus sont encourageant dans la mesure où l'emploi des fibres depalmier dattierdans les BAP a permis d'apporter une amélioration notable aussi bien du retrait que la fissuration.

Index de mots-clés : fissuration, béton autoplaçant (BAP), fibre de palmier dattier, retrait plastique, environnement saharien chaud et sec

Pour citer cet article

Tahar TIOUA, Mourad BEHIM & Tahar ALI-BOUCETTA, «R-068 RETRAIT ET FISSURATION AU JEUNE ÂGE DE BÉTON AUTOPLAÇANT RENFORCÉS DES FIBRES DE PALMIER DATTIER EN ENVIRONNEMENT SAHARIEN CHAUD ET SEC», NoMaD 2018 [En ligne], Actes du colloque, URL : https://popups.uliege.be:443/NoMaD2018/index.php?id=469.

A propos de : Tahar TIOUA

Laboratoire Exploitation et Valorisation des Ressources Naturelles en zones arides - Université Kasdi Merbah – Ouargla BP 511, 30000 Ouargla – Algérie

Centre Universitaire Abdelhafid Boussouf, Mila BP 26, 43000 Mila – Algérie

A propos de : Mourad BEHIM

Laboratoire Matériaux, Géo – Matériaux et Environnement - Université Badji Mokhtar, Annaba BP 12, 23000 Annaba – Algérie

A propos de : Tahar ALI-BOUCETTA

Laboratoire Matériaux, Géo – Matériaux et Environnement - Université Badji Mokhtar, Annaba BP 12, 23000 Annaba – Algérie