since 05 February 2011 :
View(s): 2452 (11 ULiège)
Download(s): 8257 (72 ULiège)
print        
Ahmed Rassam, Abdelaziz Chaouch, Brahim Bourkhiss & M’barek Bourkhiss

Performances de la dégradation de la matière organique par lagunage aéré dans la station d’épuration des eaux usées de la ville d’Oujda (Maroc oriental)

(Volume 81 - Année 2012)
Article
Open Access

Résumé

Au Maroc, comme dans tous les pays en développement, l'assainissement et le traitement des eaux usées constituent certainement l'un des plus grands problèmes environnementaux. L'absence de réseau public, le manque de stations d'épuration, l'absence de contrôle et de sensibilisation à l'environnement contribuent à la propagation des maladies, à la dégradation du paysage et à la contamination des eaux superficielles et souterraines.

Les eaux usées sont considérées comme les principales sources de pollution pour les eaux souterraines et de surface.

Au Maroc, le traitement des eaux usées domestiques par lagunage aéré présente une solution efficace au niveau des performances et économiquement attrayante. L’objectif de cette étude est d’analyser et d’enregistrer l’évolution des performances du système en termes de rendement d'élimination dans les différentes phases du traitement, et de mettre en évidence les facteurs menant à une élimination satisfaisante des matières organiques, des solides et des nutriments.

La collecte et l’analyse des données a révélé une efficacité d'élimination stable de la demande chimique en oxygène (DCO), de la demande biochimique en oxygène (DBO5), des solides en suspension totaux (MES) et de l’azote Kjeldahl (NTK).

L'analyse des données a montré que le rendement du système combiné a atteint respectivement 88 %, 89 %, 90 % et 29 % de la MES, DCO, DBO5 et NTK, avec des concentrations de rejet de 106 ± 22  mg/l de DCO, 50 ± 6 mg/l de DBO5, 67 ± 21 mg/l de MES et 52 ± 12 mg/l de NTK.

L’analyse bactériologique montre une pollution fécale d’origine humaine et le rendement d’abattement des germes fécaux et des germes pathogènes est proche de 100 %.

Mots-clés : Lagunage aéré, DCO, Station d', épuration, DBO5, Eaux usées, Oujda, Aerated lagoon, WWTP, COD, BOD5, Waste water

Abstract

In Morocco, like in all developing countries, sanitation and sewage treatment are one of the biggest environmental problems. The lack of public network for waste water treatment, the absence of control and of environmental sensitivity contribute to spreading diseases, degrading landscapes and contaminating surface as well as underground water. Wastewater is considered their main polluting factor.

In Morocco the wastewater treatment by aerated lagoon is probably the most efficient solution both in economic terms and in terms of performance.

This study aims to evaluate this system by measuring, during its different phases, the efficiency of removal of organic matter.

Data show a stable removal efficiency of the chemical and biochemical, oxygen demand, of total suspended solids and nutrients.

Data also show that combining the removal systems allows the elimination of 88% of total suspended solids, 89 % of chemical oxygen demand, 90 % of biochemical oxygen demand and 29 % of nutrients with effluent concentrations of 106 ± 22 mg/l of chemical oxygen demand, 50 ± 6 mg/l of biochemical oxygen demand, 67 ± 21 mg/l and 52 ± 12 mg/l respectively of total solids and nutrients.

Biological analyses showed that fecal pollution of this wastewater is of human origin and that the efficiency of removing fecal germs approaches 100 %.

To cite this article

Ahmed Rassam, Abdelaziz Chaouch, Brahim Bourkhiss & M’barek Bourkhiss, «Performances de la dégradation de la matière organique par lagunage aéré dans la station d’épuration des eaux usées de la ville d’Oujda (Maroc oriental)», Bulletin de la Société Royale des Sciences de Liège [En ligne], Volume 81 - Année 2012, 121 -125 URL : https://popups.uliege.be/0037-9565/index.php?id=3892.

About: Ahmed Rassam

Laboratoire de Biotechnologie, environnement et qualité, Faculté des Sciences, Université Ibn Tofail, B.P 13314000 Kenitra, Maroc. a_rassam2003@yahoo.de

About: Abdelaziz Chaouch

Laboratoire de Biotechnologie, environnement et qualité, Faculté des Sciences, Université Ibn Tofail, B.P 13314000 Kenitra, Maroc.

About: Brahim Bourkhiss

Laboratoire de Biotechnologie, environnement et qualité, Faculté des Sciences, Université Ibn Tofail, B.P 13314000 Kenitra, Maroc.

About: M’barek Bourkhiss

Département de Physique-Chimie, Centre Régional des Métiers de l'Éducation et de la Formation (CRMEF), BP 25550000 Meknès, Maroc.