Lejeunia, Revue de Botanique

0457-4184 2295-7243

 

depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 406 (3 ULiège)
Téléchargement(s): 0 (0 ULiège)
print        
A. VANDERWEYEN & A. FRAITURE

Catalogue des Uredinales de Belgique, 2ème partie, Pucciniaceae (sauf Puccinia)(suite 1)

Article
Open Access

1CATALOGUE DES UREDINALES OBSERVÉES EN BELGIQUE (2)

2o = Pas de spécimen disponible, seulement des données bibliographiques.

3? = Spécimen(s) disponible(s) mais non fiable(s) (voir introduction, Reliquiae Libertianae).

4* = Urédinale non indigène, croissant sur des plantes non indigènes.

5PUCCINIACEAE Chevall. 1826

6Cumminsiella Arthur 1933

7* 53. Cumminsiella mirabilissima (Peck) Nannf., in S. Lundell & Nannf.,

8Fungi exsicc. Suecici 31/32: 3, n° 1507a (1947).

9Basionyme : Puccinia mirabilissima Peck, Bot. Gaz. 6: 226 (1881).

10Synonymes : Cumminsiella sanguinea Arthur 1933. – Uromyces sanguineus Peck 1879 [III non décrit]. – Uropyxis mirabilissima (Peck) Magnus 1892. – Uropyxis sanguinea Arthur 1907.

11Spécimens examinés : D. Thoen (T), Lischert, 14.V.1996, sur Mahonia sp. – H. Ruysseveldt (BR), Veurne, 23.IV.1997, sur Mahonia aquifolium. – H. Ruysseveldt (BR), Koksijde, 29.VIII.1997, sur Mahonia aquifolium. – K. Thoen (T), Lischert, 28.X.1999, sur Mahonia aquifolium. – A. Vanderweyen F 228, Auderghem, 16.V.2002, sur Mahonia bealei (Fort.) Carr. – A. Vanderweyen F 340, Auderghem, 17.VIII.2004, sur Mahonia aquifolium.

12Hôtes signalés : 0, I, II, III sur Mahonia aquifolium, Mahonia bealei (Fort.) Carr. et Mahonia sp.

13Endophyllum Lév. 1826

1454. Endophyllum euphorbiae-silvaticae (DC.) G. Winter, in Rabenh., Krypt-fl. Deutschl. (ed. 2) 1 (1): 251 (1882).

15Basionyme : Aecidium euphorbiae-silvaticae DC., in DC. & Lam., Fl. franç. (éd. 3) 2: 241 (1805) [III décrit].

16Synonyme : Uromyces euphorbiae-silvaticae (DC.) Jørst. 1952 [sub euphorbiae- sylvaticae].

17Spécimen examiné : E. Bommer & M. Rousseau (BR), Groenendaal, V.1885, sur Euphorbia amygdaloides.

18Hôte signalé : 0, III (= IIII) sur Euphorbia amygdaloides.

1955. Endophyllum sempervivi (Alb. & Schwein.) de Bary, Ann. Sci. Nat., Bot., Sér. 4, 20: 86 (1863).

20Basionyme : Uredo sempervivi Alb. & Schwein., Consp. Fung. Lusat.: 126 (1805).

21Spécimens examinés : M. Beeli 814, leg. Rion (BR), Forest, 18.V.1919, sur Sempervivum sp. J. Lambinon, leg. P. Demalsy (LG), Heverlee, V.1956, sur Sempervivum tectorum.

22Hôtes signalés : 0, III (= IIII) sur Sempervivum tectorum et Sempervivum sp.

23Gymnosporangium R. Hedw. 1805

2456. Gymnosporangium clavariiforme (Wulfen : Pers.) DC., in DC. & Lam., Fl. franç. (éd. 3) 2: 217 (1805) [sub « clavariaeforme »].

25Basionyme : Tremella clavariiformis Wulfen, in Jacq., Collectanea 2: 174 (« 1788 », publ. 1789) [sub « clavariaeformis »]. – Tremella clavariiformis Wulfen 1789 : Pers. [sub « clavariaeformis »].

26Spécimens examinés : M. Beeli (BR), Tervuren, 14.VI.1917, sur Crataegus sp. – J. Lambinon 68/B/533 (LG, sub Gymnosporangium sp.), Dailly, 23.VI.1968, sur Crataegus monogyna. – P. Staner (BR), Resteigne, 10.V.1970, sur Juniperus communis. – A. Vanderweyen F 590, leg. J.-Y. Baugnée & M. Paquay (BR), Ave-et-Auffe, 17.IV.2008, sur Juniperus communis.

27Hôtes signalés : 0, I sur Crataegus monogyna, Crataegus sp. ; III sur Juniperus communis.

28* 57. Gymnosporangium confusum Plowr., Monogr. Brit. Ured.: 232 (1889).

29Spécimens examinés : E. Bommer & M. Rousseau (BR), Watermael, VII.1879, sur Mespilus germanica. – E. Bommer & M. Rousseau, leg. M. Bommer (BR), Watermael, VI.1882, sur Mespilus germanica.

30Hôtes signalés : 0, I sur Mespilus germanica [et d’autres espèces de Malaceae telles Cydonia oblonga et diverses espèces du genre Crataegus ; III sur Juniperus sabina et Juniperus virginiana L.].

3158. Gymnosporangium cornutum Arthur ex F. Kern, Bull. New York Bot. Gard. 7: 444-445 (1911).

32Synonymes : Aecidium cornutum J.F. Gmel. 1792 : Pers. – Roestelia cornuta Fr. 1849.

33Spécimens examinés : A. Gravis (LG), Spa, 05.X.1884, sur Sorbus aucuparia. – Anonyme (BR, sub Gymnosporangium/Roestelia), Francorchamps, 18.IX.1900, sur Sorbus aucuparia. – E. Bommer & M. Rousseau (BR, sub Gymnosporangium juniperinum L.), Francorchamps, VIII.1902, sur Sorbus aucuparia.

34Hôtes signalés : 0, I sur Sorbus aucuparia [et parfois des espèces cultivées du genre Sorbus ; III sur Juniperus communis].

35Note : Les trois noms Gymnosporangium aurantiacum Chevall., G. juniperi Link, et G. juniperinum Fr., souvent cités dans la littérature, sont des « nom. ambig. » qui peuvent aussi bien se rapporter à Gymnosporangium cornutum qu’à G. tremelloides.

36* 59. Gymnosporangium sabinae (Dicks.) G. Winter, Hedwigia 19 (4): 55 (1880).

37Basionyme : Tremella sabinae Dicks., Fasc. pl. crypt. Brit. 1: 14 (1785).

38Synonymes : Gymnosporangium fuscum DC. 1805 [nom illégitime, Art. 52.1]. – Roestelia cancellata Rebent. 1804.

39Spécimens examinés : A. Gravis (LG, sub Polystigma aurantiacum Pers., spermogonies de Roestelia cancellata), Ixelles, VII.1878, sur Pyrus communis. – A. Gravis (LG), Ixelles, IX.1878, sur Pyrus communis. – H. Vanderyst (BR, sub Gymnosporangium sp.), Carlsbourg, 29.VII.1904, sur Pyrus communis.P. Heinemann 8535 (BR, sub Gymnosporangium sp.), Gesves, 29.VII.1994, sur Pyrus communis ´Conférence´. – P. Heinemann 8556 (BR, sub Gymnosporangium sp.), Gesves, 14.X.1994, sur Pyrus communis ´Conférence´. – A. Vanderweyen F 143, Auderghem, 06.IX.1997, sur Pyrus communis ´Conférence´. – D. Thoen (T), Attert, X.1999, sur Pyrus communis.A. Vanderweyen F 184 (BR), Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, 21.V.2000, sur Pyrus communis ´Conférence´. – A. Vanderweyen F 183 (BR), Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, 06.VI.2000, sur Pyrus salicifolia f. pendula. – A. Vanderweyen F 191, Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, 12.III.2001, sur Juniperus sp. – A. Vanderweyen F 195, Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, 03.V.2001, sur Juniperus virginiana L. – A. Vanderweyen F 207, Watermael-Boitsfort, 10.VIII.2001, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 224 (BR), Auderghem, 20.II.2002, sur Juniperus ×media. – A. Vanderweyen F 411, Kortenberg, 14.VI.2002, sur Pyrus communis.A. Vanderweyen F 234, Auderghem, 10.VIII.2002, sur Pyrus salicifolia f. pendula. – A. Vanderweyen F 235, Erezée, 17.VIII.2002, sur Pyrus communis.A. Vanderweyen F 255, Auderghem, 04.III.2003, sur Juniperus sabina.A. Vanderweyen F 260, Woluwe-Saint-Lambert, 02.V.2003, sur Juniperus sp. – A. Vanderweyen F 269, Auderghem, 06.VI.2003, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 275, Viroinval, 28.VI.2003, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 410, Genappe, 21.VII.2003, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 346, Lessines, 08.IX.2004, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 351, leg. B. L’hoest, Evere, 18.IX.2004, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 510, Auderghem, 02.IX.2006, sur Pyrus communis. – A. Vanderweyen F 512, herb. Geerinck-Coutrez 9726 (AV) et 9729 (BR), Auderghem, 07.IX.2006, sur Pyrus calleryana.Geerinck-Coutrez 9727 (BR), Forest, 09.IX.2006, sur Pyrus calleryana.Geerinck-Coutrez 9728 (BR), Auderghem, X.2006, sur Pyrus calleryana.Geerinck-Coutrez 9731 (BR), Watermael-Boitsfort, X.2006, sur Pyrus calleryana. – J.-Y. Baugnée & E. Bisteau (LG, sub Gymnosporangium sp.), Thuin, 07.XI.2006, sur Pyrus sp. A. Vanderweyen F 563, Auderghem, 18.VI.2007, sur Pyrus communis ´Conférence´. – J. Lambinon, leg. Soc. Nat. Hte-Lesse, comm. M.-T. Romain (LG), Laloux, 15.IX.2007, sur Pyrus communis subsp. pyraster. – A. Vanderweyen F 594, leg. N. Van Belle (BR), Meise, 06.V.2008, sur Juniperus ×pfitzeriana. – A. Vanderweyen F 602, Watermael-Boitsfort, 27.VII.2008, sur Pyrus salicifolia f. pendula. – A. Vanderweyen F 618, Neder-Over-Heembeek (Bruxelles), 02.X.2008, sur Pyrus communis.

40Hôtes signalés : 0, I sur Pyrus calleryana, Pyrus communis, Pyrus communis subsp. pyraster, Pyrus salicifolia f. pendula, Pyrus sp. ; III sur Juniperus ×media, Juniperus ×pfitzeriana (Späth) P.A. Schmidt, Juniperus sabina, Juniperus sp., Juniperus virginiana L.

41Note : On trouvera une description et des photos couleurs de récoltes belges de cette espèce dans Vanderweyen (2002) et Vanderweyen & Geerinck (2006).

42Miyagia Miyabe 1913

4360. Miyagia pseudosphaeria (Mont.) Jørst., Nytt Mag. Bot. 9: 78 (“1961”, publ. 1962).

44Basionyme : Puccinia pseudosphaeria Mont., in Webb & Berthelot, Hist. nat. Iles Canaries 3 (2) 2: 89 (1842).

45Synonymes : Peristemma pseudosphaeria (Mont.) Jørst. 1956. – Peristemma sonchi (Roberge ex Desm.) H. Syd. 1921. – Puccinia sonchi Roberge ex Desm. 1849. – Uromyces sonchi Oudem. 1872.

46Spécimens examinés : H. Ruysseveldt (BR), Stuivekenskerke, 30.IX.1997, sur Sonchus arvensis. – H. Ruysseveldt (BR), Geluveld, 16.VIII.2000, sur Sonchus arvensis.

47Hôtes signalés : 0, II, III sur Sonchus arvensis, Sonchus asper, Sonchus oleraceus [et Sonchus palustris].

48Uromyces (Link) Unger 1833

4961. Uromyces acetosae J. Schröt., in Rabenh., Fungi Europ. exsicc. IV: n° 2080 (1876).

50Spécimen examiné : M. Beeli 1199 (BR), Houyet, VIII.1922, sur Rumex acetosa.

51Hôtes signalés : 0, I, II, III sur Rumex acetosa [ainsi que sur Rumex acetosella].

52o 62. Uromyces aecidiiformis (F. Strauss) C.C. Rees, Amer. J. Bot. 4: 369 (1917).

53Basionyme : Uredo aecidiiformis F. Strauss, Ann. wetter. Ges. 2: 94 (1810) [III décrit, fide Brandenburger 1994: 105].

54Synonymes : Caeoma lilii Link (1825) [III décrit, fide Brandenburger 1994: 105]. – Uromyces lilii (Link) Fuckel (“1875”, publ. 1877) non Uromyces lilii Clinton 1875.

55Hôtes signalés : [0, I, III sur diverses espèces des genres Fritillaria et Lilium, dont L. candidum et L. martagon].

56Note : Cette espèce a été signalée par Verplancke & Van Den Broecke (1936: 95) « Sur tiges sèches de Lilium candidum, Jardin botanique, Gand. ». Nous n’avons toutefois pas trouvé de récolte belge dans les herbiers que nous avons consultés et la présence d’Uromyces aecidiiformis en Belgique reste donc à confirmer.

5763. Uromyces anthyllidis J. Schröt., Hedwigia 14 (11): 162 (1875) [sub “Um. Anthyllidis (Grev.)”].

58Synonymes : Uredo anthyllidis Grev. 1836. – Uromyces hippocrepidis Mayor 1921. – Uromyces jaapianus Kleb. 1913. – Uromyces magnusii Kleb. 1913. – Uromyces renovatus Syd. & P. Syd. 1910.

59Spécimens examinés : M. Beeli 836 (BR), Westende, VIII.1919, sur Anthyllis vulneraria. – H. Ruysseveldt (BR, sub Uromyces viciae-fabae (Pers.) Schröter), Nieuwpoort, 14.XI.1995, sur Medicago arabica.

60Hôtes signalés : [0, I sur Euphorbia spp.] ; II, III sur Anthyllis vulneraria, Medicago arabica [ainsi que sur de nombreuses autres espèces de Fabaceae, telles que Trifolium dubium, Medicago minima, Hippocrepis comosa, Lupinus luteus, etc…].

6164. Uromyces appendiculatus (Pers.: Pers.) Unger, Einfl. Boden. Verth. Gew.: 216 (1836) var. appendiculatus.

62Basionyme : Uredo appendiculatus Pers., Obs. mycol. 1: 16-17 (1796) [sub “Uredo appendiculata α U. Phaseoli” ; III décrit]. – Uredo appendiculatus Pers. 1796 : Pers. [sub “ Uredo appendiculata α Uredo Phaseoli ].

63Synonymes : Puccinia phaseoli (Pers.) Rebent. 1804. – Uredo phaseolorum DC. 1808.Uromyces phaseoli (Pers.) G. Winter 1880. – Uromyces phaseolorum Tul. 1854.

64Spécimens examinés : E. Bommer & M. Rousseau (BR), Watermael, X.1885, sur Phaseolus vulgaris. – P. Nijpels (BR), Galoppe, 22.IX.1895, sur Phaseolus vulgaris. – M. Beeli 320 (BR), Uccle, 10.X.1916, sur Phaseolus vulgaris.

65Hôtes signalés : 0, I, II, III sur Phaseolus vulgaris, Phaseolus sp.

66Note : La nomenclature de cette espèce est assez compliquée, en particulier en ce qui concerne le basionyme. On consultera à ce sujet Boerema et al. (1993: 342-343 ; texte également publié en 1993 dans le Neth. J. Pl. Pathol. 99 Suppl. 1: 26-27).

6765. Uromyces armeriae Lév. ex J. Kickx f., Fl. crypt. Flandres 2: 73 (1867).

68Synonymes : Caeoma armeriae Schltdl. 1824. – Uredo armeriae Duby 1830.

69Spécimen examiné : E. Bommer & M. Rousseau (BR), Eppegem, 14.VIII.1901, sur Armeria maritima.

70Hôte signalé : 0, I, II, III sur Armeria maritima.

71o 66. Uromyces behenis (DC.) Unger, Einfl. Boden. Verth. Gew.: 216 (1836).

72Basionyme : Uredo behenis DC., in DC. & Lam., Fl. franç. (éd. 3) 6 [tome 5 = volume 6] : 63 (1815) [III décrit].

73Synonyme : Uromyces behenis Lév. 1847 [invalide, Art. 33.1].

74Hôtes signalés : [0, I, II, III sur Silene vulgaris subsp. vulgaris et subsp. maritima].

75Note : Nous n’avons trouvé aucun spécimen d’herbier belge de cette espèce. Elle est signalée des Flandres, sans date ni localisation précise, par Kickx (1867: 73) « sur le Silene inflata, dans les dunes, souvent pêle-mêle avec l’Aecidium behenis ». Elle est également mentionnée de Flandres occidentale et orientale dans le catalogue de Vanderyst (1901: 4), sans aucun commentaire. Elle est à rechercher afin de confirmer sa présence en Belgique.

7667. Uromyces beticola (Bellynck) Boerema, Loer. & Hamers, Netherlands J. Pl. Pathol. 93, Suppl. 1: 17 (1987).

77Basionyme : Uredo beticola Bellynck, in Westend. & Wallays, Herb. cryptog. 24: n° 1170 (1857) [III décrit, sub “betaecola”].

78Synonymes : Uredo betae Pers. 1801 : Pers. [III présent sur le spécimen type mais non décrit, fide Jørstad 1958 et Laundon 1968]. – Uromyces betae Lév. ex J. Kickx f. 1867.

79Spécimen examiné : H. Ruysseveldt (BR), Houtem, 11.X.1996, sur Beta vulgaris subsp. vulgaris.

80Hôtes signalés : 0, I, II, III sur Beta vulgaris subsp. vulgaris [également signalé sur la subsp. maritima], Beta sp.

81Note : La nomenclature de cette espèce est compliquée. Voir Boerema et al. (1993: 87 et 203-204 ; textes également publiés, respectivement, en 1976 et 1987 dans le Neth. J. Pl. Pathol. 82: 211 et 93 Suppl. 1: 17-18).

82o 68. Uromyces chenopodii (Duby) J. Schröt., in Kunze, Fungi sel. exs. n° 214 (1880).

83Basionyme : Uredo chenopodii Duby, [DC.] Bot. gall. (2e éd.) 2: 899 (1830) [III décrit].

84Hôtes signalés : [0, I, II, III sur Suaeda spp.].

85Note : Le second volume du Prodrome de De Wildeman & Durant (1898: 13) men-tionne Uromyces chenopodii à Villers-la-Ville, en indiquant Paque comme référence. Nous ne sommes pas arrivés à retrouver dans quelle publication Paque faisait part de cette découverte. De toute manière, cette mention est très probablement une erreur puisque U. chenopodii n’est connu que sur les Suaeda (anciennement rangés dans les Chenopodium), qui sont des plantes du littoral marin. Nous n’avons pas non plus trouvé de récolte belge de cette espèce dans les herbiers que nous avons consultés.

86?* 69. Uromyces croci Pass., in Thüm., Mycoth. univers. 6: n° 551 (1876).

87Spécimen examiné : Reliquiae libertianae, sér. 3, inéd., n° 88 (BR), Malmedy, non daté, sur Crocus biflorus Mill.

88Hôte signalé : III sur Crocus biflorus Mill.

89Notes : Les flores que nous avons consultées s’accordent pour citer le spécimen 2078 des Fungi europaei Exsiccati de Rabenhorst (centurie publiée en 1876) comme type de l’espèce. Toutefois, des spécimens d’Uromyces croci Pass. ont été distribués la même année dans la Mycotheca universalis de von Thümen, sous le n° 551. Nous ne connaissons pas les dates de publication plus précises des centuries de Rabenhorst et de von Thümen. Nous avons pu comparer les spécimens dans l’herbier BR. Les descriptions sont pratiquement identiques et le matériel provient, dans les deux cas, de Parme, au printemps 1875. Toute-fois, l’étiquette de von Thümen indique « Uromyces Croci Pass. nov. spec. » alors que celle de Rabenhorst porte la mention « Uromyces Croci Passer. hb. / ad interim. ». Ces deux derniers mots indiquent une hésitation de l’auteur ce qui, selon l’Art. 34.1 du Code de nomenclature rend la description invalide. Nous pensons donc que c’est dans l’herbier de von Thümen que se trouvent la description et le spécimen type de l’espèce.

90Le spécimen examiné est le seul matériel belge que nous ayons trouvé pour l’espèce. La valeur de ce spécimen étant douteuse (voir nos commentaires dans l’intro-duction), la présence d’Uromyces croci en Belgique reste à démontrer.

9170. Uromyces dactylidis G.H. Otth, Mitth. Naturf. Ges. Bern 1861: 85 (1861).

92Synonymes : Uromyces dactylidis var. poae (Rabenh.) Cummins 1971. – Uromyces festucae Syd. & P. Syd. 1900. – Uromyces poae Rabenh. 1866. – Uromyces ranunculi-festucae Jaap 1905.

93Spécimens examinés : A. Gravis (LG), Saint-Gilles, 17.IV.1878, sur Ranunculus repens. – A. Gravis (LG), Bruxelles, 04.V.1879, sur Ranunculus ficaria. – F. Darimont (LG), Filot, 29.IV.1943, sur Ranunculus repens.H. De Meulder 730 (BR), Niel, 11.IV.1987, sur Dactylis glomerata. – A. Vanderweyen F 395, leg. D. Thoen (T), Lischert, V.1991, sur Ranunculus ficaria. – D. Thoen (T), Lischert, 03.V.1996 et 27.IV.2002, sur Ranunculus ficaria. – H. Ruysseveldt (BR), Krombeke, 19.X.1999, sur Dactylis glomerata. – A. Vanderweyen F 258 (MA), Ottignies, 06.IV.2003, sur Ranunculus ficaria. – A. Vanderweyen F 316 (BR), Auderghem, 21.III.2004, sur Ranunculus ficaria.

94Hôtes signalés : 0, I sur Ranunculus acris, Ranunculus ficaria, Ranunculus repens, Ranunculus sp. [et d’autres espèces du genre Ranunculus] ; II, III sur Dactylis glomerata, Festuca rubra, Poa pratensis [et d’autres espèces du genre Poa].

95Note : Certains auteurs (par exemple Majewski 1977: 258-263) distinguent trois espèces : Uromyces dactylidis, U. festucae et U. poae. La tendance actuelle, que nous avons suivie ici, est cependant de ne retenir qu’une seule espèce, U. dactylidis, éventuellement avec deux variétés : var. dactylidis et var. poae (Boerema et al. 1993: 120-121) ou avec de nombreuses formae speciales (Boerema et al. 1993: 120-121, Gäumann 1959: 232-238).

Pour citer cet article

A. VANDERWEYEN & A. FRAITURE, «Catalogue des Uredinales de Belgique, 2ème partie, Pucciniaceae (sauf Puccinia)(suite 1)», Lejeunia, Revue de Botanique [En ligne], N° 185 (décembre 2008), URL : https://popups.uliege.be:443/0457-4184/index.php?id=211.

A propos de : A. VANDERWEYEN

avenue Cardinal Micara 9, B-1160 Bruxelles.

A propos de : A. FRAITURE

Jardin Botanique National de Belgique, Domaine de Bouchout, B-1860 Meise.