MethIS

Méthodes et Interdisciplinarité en Sciences humaines

2030-1464 2030-1456

 

since 05 February 2011 :
View(s): 528 (6 ULiège)
Download(s): 409 (7 ULiège)
print        
Yves Jeanneret

Le statut des savoirs ordinaires dans l’analyse des pratiques de communication

Article
Open Access

Résumé

Cet article part du constat selon lequel la communication est une pratique réflexive, non seulement pour les chercheurs mais aussi pour les sujets qui la mettent en œuvre au quotidien. Souvent non élucidés, leurs savoirs ordinaires sur la communication n’en sont pas moins une réalité structurante. Un exemple d’actualité, celui de la querelle à propos d’une expérience de jeu télévisé extrême, montre l’écart qui sépare les conceptions du processus de communication faisant une place aux savoirs, d’autres conceptions fondées sur la seule considération des comportements observables. L’article relit ensuite plusieurs débats théoriques des sciences sociales à la lumière de la considération accordée à la réflexivité ordinaire, en particulier avec la notion d’attention oblique chez Hoggart. La suite de l’analyse considère l’approche de la production de recherche en sciences sociales comme polygraphie et aborde l’étude des échanges entre discours ordinaires, académiques et professionnels comme composante d’une économie politique de la circulation des savoirs (trivialité).

1Cet article n’est disponible qu’au format .pdf (voir document annexe ci-dessous).

To cite this article

Yves Jeanneret, «Le statut des savoirs ordinaires dans l’analyse des pratiques de communication», MethIS [En ligne], Volume 3 - 2010: Etendues de la réflexivité, 21-50 URL : https://popups.uliege.be:443/2030-1456/index.php?id=362.

About: Yves Jeanneret

CELSA — Université Paris-Sorbonne