Tropicultura

0771-3312 2295-8010

 

since 10 March 2019 :
View(s): 33 (0 ULiège)
Download(s): 2 (0 ULiège)
print
print
I. Zinga, R.D. Longue, E.K. Komba, C. Beaumont & S. Semballa

Évaluation de la teneur en protéines et en chlorophylle dans les feuilles de cinq variétés locales de manioc infectées par la mosaïque en République Centrafricaine

(Volume 34 (2016) — fascicule 1)
Article
Open Access

Attached document(s)

original pdf file

Résumé

En République Centrafricaine, le manioc est devenu un aliment de base et une source de revenu pour la quasi-totalité de la population rurale. La mosaïque du manioc constitue une menace importante pour la production du manioc et la sécurité alimentaire de la population. La perte de la production due à cette maladie dans le pays est estimée à 50%. Cette baisse de rendement serait liée, du point de vue physiologique, à la réduction de la surface foliaire mais aussi à la chute de taux de chlorophylle, pigment responsable de la photosynthèse. En Centrafrique, une partie de la population manifeste une préférence pour les feuilles du manioc présentant des symptômes de la mosaïque qui leur donnerait un goût plus agréable. L’objectif de ce travail est de comparer les teneurs en protéine et en chlorophylle dans les feuilles présentant des symptômes de la mosaïque et des plants sains pour vérifier l’hypothèse qu’une haute teneur en protéine dans les feuilles de manioc pourrait être associée à leur infection par le virus. Les résultats obtenus ont montré que la teneur en protéine est plus importante dans des feuilles malades que dans des feuilles saines. Ce taux passe en moyenne de 12,77±0,86% du poids sec des feuilles chez les plants sains à 22,88±2,93% chez les plants malades. La teneur en chlorophylle est faible chez les plants sévèrement atteints par la mosaïque et est importante chez les plants sains avec une teneur respective de 13,19±1,09 mg/let de 21,81±2,17 mg/l.

Abstract

In Central African Republic, cassava has become a staple and a source of income for almost all the rural population. Cassava Mosaic Virus is a major threat to cassava production and food security for the population. The loss of production due to this disease in the country is estimated at 50%. This decrease is linked from the physiological point of view to reduction of the leaf surface, but also to a drop of the chlorophyll level. In the Central African Republic, a part of the population prefers infected cassava leaves because they would be tastier. The objective of this study was to compare the levels of protein and chlorophyll in infected and healthy leaves to verify the hypothesis that high protein content in the leaves could be associated to their contamination by the virus. The results obtained showed that the protein content is higher in the infected leaves than in the healthy ones. The rate rises on average from 12.77±0.86% of the dry weight of the leaves in healthy plants to 22.88±2.93% in diseased plants. Chlorophyll content is low in plants severely affected by the mosaic virus, and higher in healthy plants with a respective content of 13.19±1.09 mg/l and 21.81±2,17 mg/l.

Index by keyword : Cassava- Mosaic disease, Protein, Chlorophyll, Viruses, Central African Republi, Agronomy

To cite this article

I. Zinga, R.D. Longue, E.K. Komba, C. Beaumont & S. Semballa, «Évaluation de la teneur en protéines et en chlorophylle dans les feuilles de cinq variétés locales de manioc infectées par la mosaïque en République Centrafricaine», Tropicultura [En ligne], Volume 34 (2016), fascicule 1, 3-9 URL : https://popups.uliege.be/2295-8010/index.php?id=2303.