BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576 2507-0711

 

depuis le 01 novembre 2014 :
Visualisation(s): 21 (4 ULiège)
Téléchargement(s): 0 (0 ULiège)
print        
Teva MEYER

L’atome et le territoire : une analyse comparative de l’engagement des populations face à l’arrêt de centrales nucléaires en Allemagne, en France et en Suède

Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

Face à la multiplication des arrêts de centrales nucléaires dans le monde, la géographie n’a manifesté que peu d’intérêt pour cette problématique et le nucléaire demeure un parent pauvre du renouveau de la géographie des énergies. Mobilisant la méthodologie géopolitique, cet article compare l’engagement des populations locales face au projet de fermeture de réacteurs nucléaires en Allemagne, en France et en Suède. Les résultats montrent d’importantes différences entre les cas étudiés. Si en France un mouvement s’est structuré contre l’arrêt de la centrale, les décisions de fermetures en Allemagne n’ont pas soulevé d’opposition. En Suède, le projet de construction d’un nouveau réacteur a été localement soutenu. Ces différences de réactions relèvent de l’existence de représentations territoriales contradictoires du nucléaire dans chacun des sites, découlant des modalités spatiales d’implantation des centrales dans chaque pays.

Index de mots-clés : géopolitique locale, nucléaire, énergopolitique, énergie, démantèlement, Allemagne, Suède

Abstract

Despite the growing number of nuclear power plants’ closures, geographers have shown little interest for this issue and nuclear matters remain understudied in the current renewal of energy geography. While mobilizing geopolitics’ methodology, this article aims at comparing the local engagement of the population against closures’ projects in France, Germany and Sweden. First results show profound differences between the three cases. While in France, a local movement emerged against the closure of Fessenheim nuclear power plants, the phase-out decision in

Germany didn’t trigger such comparable opposition. In Sweden, the construction of a new reactor was warmly supported by the locals. These differences result from contradictory spatial representations of nuclear energy constructed by the singular spatial modalities of the power plants’ implantation in the three countries.

Index by keyword : local geopolitics, dismantling, energopolitics, energy, Sweden, nuclear, Germany

Pour citer cet article

Teva MEYER, «L’atome et le territoire : une analyse comparative de l’engagement des populations face à l’arrêt de centrales nucléaires en Allemagne, en France et en Suède», BSGLg [En ligne], 70 (2018/1) - Varia, 19-34 URL : https://popups.uliege.be:443/0770-7576/index.php?id=5542.

A propos de : Teva MEYER

(Université Paris 8)

École normale supérieure de Lyon

UMR 5600 « Environnement Ville Société »

Meyer.teva@hotmail.fr

Appels à contribution

Numéro varia (2019/1) ouvert jusqu'au 1er octobre 2018

Plus d'info